Nous utilisons des cookies pour pouvoir offrir la meilleure expérience possible. En utilisant le site, vous reconnaissez que vous nous acceptez en utilisant des cookies.

L’absorption acoustique

UN MEILLEUR ENVIRONNEMENT SONORE

L’absorption acoustique est une notion importante en matière d’acoustique intérieure. Son objectif est la réduction de l’énergie de l’onde sonore, ce qui, physiquement, signifie la transformation de l’énergie sonore en chaleur dans une matière.

Dans les environnements intérieurs et sur les lieux de travail accueillant un grand nombre de personnes, des absorbants acoustiques sont souvent utilisés sous des formes diverses et variées : plafonds, écrans, baffles, meubles, rideaux, tapis, plantes, pour n’en citer que quelques-uns.

Les absorbants sont utilisés pour empêcher le son de se propager dans les locaux. La réverbération dans la pièce est ainsi écourtée, ce qui, le plus souvent, contribue à un meilleur environnement de travail.

Marie Lindqvist-Pahlstad, fondatrice de Zilenzio

Pourquoi l’acoustique est-elle reléguée au second plan lorsqu’il est question des environnements tertiaires ?

« Le plus souvent, c’est tout simplement de l’ignorance. Les gens s’imaginent qu’on peut atténuer voire éliminer complètement les bruits en plaçant de gros objets mous, beaucoup de textiles et des plaques insonorisantes au design séduisant et aux couleurs attrayantes. Mais ce n’est pas comme ça que ça marche. Même si le produit est esthétiquement réussi, des tests rudimentaires démontrent que dans la majorité des cas, il n’absorbe aucun bruit. »

Comment fonctionnent les produits Zilenzio ?

« Pour étudier la question des effets du bruit, nous avons fait appel à un professeur en acoustique. Nous sommes partis des bruits, des sons et surtout des effets des sons de la parole dans les environnements sur lesquels nous travaillons. L’approche de Zilenzio est avant tout fonctionnelle. Le design arrive en second lieu car il s’agit en premier lieu de capter les différents caractères des ondes sonores. Pour développer absorbeurs acoustiques, nous avons pris en considération le fait que les êtres humains réagissent différemment en fonction du type de bruit. »

Qu’est-ce qu’une bonne acoustique dans un environnement tertiaire ?

« L’idée fondamentale, c’est de placer l’absorbant sonore aussi près que possible de la source. Ensuite, il s’agit de bien choisir le nombre, l’épaisseur, la densité et l’emplacement des absorbants. Mais éliminer complètement le bruit n’est pas une bonne idée car un environnement totalement silencieux peut être une source de stress. Le fait de se trouver dans un environnement où l’on entend les battements de son cœur est généralement perçu comme désagréable. Pour créer un environnement sonore équilibré, notre philosophie repose pour une moitié sur le savoir, et pour l’autre sur le produit.

Comment vous y prenez-vous, sur le plan pratique ? 

« Le déroulement du processus est le suivant : le client nous fournit des données factuelles. Nous considérons le volume du local – hauteur sous plafond, longueur et largeur – ainsi que les matériaux qui occupent l’espace et l’affectation prévu. A-t-on affaire à une crèche bruyante ou au lieu de travail d’une équipe de responsables financiers ? Ces données nous permettent de conseiller sur les quantités et les emplacements. Dans un deuxième temps, revendeur choisit les matériaux, les couleurs et les formes. Comme nous avons certainement un millier de couleurs à proposer, il existe des solutions pour pratiquement tous les environnements. Et du fait que nos produits ont été mis au point sur une base scientifique, nous pouvons garantir qu’ils produisent l’effet attendu. Cela fait de nous un acteur hors pair sur le marché : ce n’est pas seulement des produits mais un savoir unique sur l’absorption sonore que nous vendons. »

Parlez-nous de vos collections et des types de produit.

« Pour atténuer le bruit, j’ai l’habitude de dire que le mieux est de commencer par disposer des écrans au sol car ils couvrent de grandes surfaces. Si, pour une raison quelconque, le client ne veut pas de cette solution mais que le sol et le plafond sont faits de matériaux avantageux du point de vue de l’insonorisation, il suffit généralement de poser des écrans sur les tables pour obtenir un confort acoustique satisfaisant. Si cela ne marche pas, il faudra envisager la pose d’absorbants au plafond et aux murs.